Tout savoir sur les panneaux signalant un danger

14 Juil by admin

Tout savoir sur les panneaux signalant un danger

Pour que vous puissiez vous déplacer en toute sécurité sur la route, vous devez connaître et comprendre tous les types de signalisations. Pour ceux qui n’ont pas suivi un cours sur le Code de la route, ce n’est pas toujours évident de les décrypter. Parmi les panneaux de signalisation qu’il est important de connaitre, figure le panneau « danger ». Découvrons un peu plus ce panneau.

Comment reconnaître les panneaux « danger » ?

Les panneaux « danger » se distinguent notamment par leur forme triangulaire et leur contour de couleur rouge. L’intérieur peut être de couleur blanche afin d’indiquer la présence d’un danger réel ou permanent. Par contre, pour signaler un danger temporaire ou potentiel, il est de couleur jaune. Dans tous les cas, leur principal rôle est d’inciter le conducteur à ralentir, mais aussi d’avertir les autres usagers de la route de la présence d’un danger. C’est pourquoi ils sont placés en amont de ce qu’ils annoncent.

Tout comme les autres panneaux, les panneaux de danger se déclinent en différentes tailles selon les limitations de vitesse.

Quels sont les différents types de panneaux « danger » ?

Les panneaux danger existent en deux différents types :
– dangers permanents
Ce type de panneau annonce un danger réel comme une série de virages, un rétrécissement de la chaussée, un pont mobile, une descente dangereuse ou un passage à niveau. Il a pour rôle d’imposer à tout usager de la route de respecter la consigne afin d’éviter d’éventuels accidents.

– dangers temporaires
Ce type de panneau est utilisé pour annoncer un danger temporaire comme le risque de traversée de piétons, la présence d’un accident ou d’autres dangers non précis. Il peut également être utilisé en raison de travaux sur la route, d’un bouchon ou d’un événement en particulier. Son rôle est le même que pour celui du panneau de danger permanent.

Quoi qu’il en soit, les panneaux de danger peuvent être conçus à partir de différents matériaux. En PVC, ils ont l’avantage d’être durables et de résister à de nombreux agents chimiques. De plus, ils se cassent difficilement, car le PVC est une matière plastique à la fois rigide et souple. En vinyle, ils sont plus faciles à poser et à faible coût.

Où sont-ils implantés ?

En agglomération, les panneaux de danger se situent à environ 50 m de ce qu’ils annoncent. Ainsi, si le conducteur roule à 50 km/h, il aura un délai de 3 secondes devant lui pour ralentir et se préparer avant de se heurter à un danger. Toutefois, cette distance peut ne pas être respectée à cause de la configuration des lieux. Certains panneaux sont implantés à 70 m du danger, tandis que d’autres peuvent être à 20 m.

Hors agglomération, les panneaux de danger sont placés à environ 150 m de ce qu’ils annoncent. En effet, les conducteurs roulent plus rapidement en dehors des villes. Cette distance doit donc permettre au conducteur d’anticiper suffisamment le danger afin qu’il puisse choisir de ralentir, de s’arrêter ou bien de contourner l’obstacle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *