Acheter une voiture de société, est-ce une bonne idée ?

9 Avr by admin

Acheter une voiture de société, est-ce une bonne idée ?

Une bonne affaire diriez-vous ? Acheter une voiture de société est une aubaine à prix abordable. C’est aussi une bonne façon d’économiser. Mais qu’est-ce qu’une voiture de société ? Une voiture de société ou voiture commerciale est une déclinaison des voitures de particuliers, qui sont mises en vente dans les foires d’occasion. Ces voitures diffèrent des véhicules habituels, c’est-à-dire qu’à la place des sièges arrière, elles ont été modifiées pour transporter des matériels ou marchandises, d’où le remplacement des sièges arrière par des bacs plastiques. Vous aurez donc, une voiture avec un espace de rangement plus volumineux, mais à part cela, que faut-il savoir également avant de décider d’en acheter ou non.

Prix d’une voiture de société et compromis

Logiquement, une voiture de société coûte bien moins chère qu’une voiture normale, du fait qu’elle ne possède pas le confort et les accessoires utiles à une voiture particulière. Sachez tout de même, qu’acheter une voiture de société n’est pas souvent une bonne affaire. Prenons exemple sur ces deux voitures : Une Renault Clio 3 de 27 800 km qui coûte 10.350 euros, tandis qu’une Renault clio3 de société affichant 49 900 km peut vous couter 8 490 euros. Une différence de prix flagrante, mais ajoutez à cela le cout de remise en état du véhicule, c’est-à-dire, remettre les sièges arrières, les kits ceintures la certification ainsi que la main d’œuvre, le cout total de la voiture donc s’élève à 10.350 euros hors cout du certificat d’immatriculation. Ici donc, vous payez nettement plus cher pour une voiture qui a beaucoup roulé.

Où les acheter ?

Une voiture de société en bon état est souvent revendue dans les réseaux constructeurs ou par les loueurs de voiture, après une utilisation de longue durée. L’avantage par contre, c’est que ce sont des voitures qui ont fait l’objet d’une révision régulière avant d’être mises en vente. On peut également, trouver des véhicules commerciaux dans les halles aux enchères. Cependant, les principaux désavantages de cette technique de vent c’est que les voitures ne sont ni garanties ni révisées. Vous pouvez donc vous trouver avec une voiture complètement délabrée, où avec un état de la mécanique qui sera à déplorer. Par ailleurs, toutes les transactions effectuées dans les salles aux enchères ne sont pas garanties. Vous pouvez aussi retrouver des voitures de société dans les petites annonces, mais une fois encore, les véhicules ne seront pas garantis.

Comment reconnaitre une voiture de société ?

Vu de l’extérieur, presque aucun élément ne les différencie des autres voitures, sauf pour celles portant un habillage spécifique à l’ancienne société ou des logos qui sont situés sur l’un des côtés du véhicule. Un coup d’œil dans l’habitacle vous aidera à apercevoir la banquette arrière manquante ou des éléments modifiés par la société propriétaire. La carte grise aussi est un moyen sûr pour vous aider à reconnaitre ces véhicules. Cette dernière comporte la mention « DERIV VP » dans l’onglet J3 qui est une information nécessaire pour des voitures de société reconditionnées à la vente. Il sera donc, nécessaire de cibler votre attente avant l’achat d’une voiture de société. La retravailler pour la remettre en l’état, c’est-à-dire avec sièges arrière, est la formule gagnante. Il n’est d’aucune utilité d’acheter une voiture de société si vous ne pensez la remettre à l’état même si les frais engendrés pour la transformation sont plus élevés qu’un simple véhicule d’occasion. Cependant, même si vous payez plus, vous aurez l’avantage d’avoir en main, un véhicule qui a été bien entretenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *